Étude de cas : Créer des possibilités d’emploi pour les personnes ayant un TSA

Mon fils ne fait pas partie des « vedettes » chez les adultes autistes. Ses compétences en informatique sont acceptables sans être extraordinaires. Il ne possède aucune aptitude particulière pour les sciences. Ses compétences en mathématiques sont suffisantes pour répondre aux exigences du quotidien, mais pas à celles d’un projet technique ou commercial. Malgré tout, il est heureux d’occuper plusieurs emplois, parfois bénévoles, parfois rémunérés, qui l’aident à structurer sa vie au fil des semaines. Grâce à ces occupations, il est un adulte reconnu pour sa contribution à la collectivité et accepté comme membre de celle-ci.